Ce soir, on mange chez McDang?

La cuisine thaïlandaise est l’une des plus populaires au monde. Parfums exotiques, saveurs aigres-douces, piquantes… Les mets thaïlandais ont du caractère! Voilà qui donne envie de savoir préparer un bon Tom Yam Kung (soupe pimentée de crevettes à la citronnelle), un Som Tam (salade épicée à base de papaye râpée) ou un Khao Pad Met Mamuang (poulet aux noix de cajou) façon “McDang”.

McDang pas McDo! Ce n’est pas non plus une sauce bizarre mais un Chef. C’est le Jamie Oliver de la cuisine Thaï. En plus, il est issu de la famille royale. Neveu de la reine Rambhai Barni, rien que ça!

Il a débuté sa carrière aux Etats-Unis en ouvrant le Back Porch Café avec une cuisine américaine moderne avec quelques touches Thaï. Mais après mure réflexion, il s’est dit ‘ bah non, je suis thaïlandais et je veux cuisiner Thaï’. Il est retourné dans son pays natal pour devenir l’ambassadeur de cet art culinaire. Il s’est fait connaitre chez nous grâce à ses apparitions dans le show d’Anthony Bourdain, No Reservations et celui de Gordon Ramsay, Gordon’s Great Escape.

http://youtu.be/z1d7HPCklIM

Son but est de révéler la vraie cuisine thaïlandaise grâce à ses livres et son émission culinaire. Et, il avoue que faire un programme éducatif en Thaïlande n’est pas de tout repos. Limite, pour son programme le McDang Show, il doit jongler avec ses produits pour appâter les téléspectateurs. Drama cuisine ou rien!

Par son bouquin The principles of Thai Cookery, il dénonce les restaurants qui prétendent faire de la cuisine royale. Pour lui,  c’est définitivement un piège à touristes. Il sait de quoi il parle puisqu’il a baigné dans cette ambiance de privilégiés. Les deux seules différences entre la cuisine des maisons et celle de la royale, c’est la préparation et l’esthétique.

Si vous préparez des fruits et légumes, tout doit être lavé, coupé, dénoyauté et même taillé. Vous ne trouverez jamais, une carotte géante à coté d’une mini pomme de terre. Et c’est le même principe pour les viandes, il faut les désosser.

Le chef McDang a une anecdote très drôle à ce sujet. Il raconte que quand il était enfant, son père l’avait emmené manger à l’extérieur du palais. Etant habitué à ce que son poisson soit nickel, il a cru que quelqu’un avait trafiqué sa nourriture. Depuis ce jour il sait qu’ un maquereau possède des os, des écailles et une queue.

Plus loin :

http://chefmcdang.com

http://bangkokburgerblog.wordpress.com

http://monbangkok2.blogspot.com

http://www.tao-yin.com/cuisine/cuisine_thai.html