ACTUALITÉS ASIATIQUES

  • Le plus haut responsable militaire de l'Australie a admis, jeudi 19 novembre, l'existence de preuves crédibles établissant que ses forces spéciales avaient « tué illégalement » au moins 39 civils afghans et non-combattants, après la publication d'une enquête menée pendant des années.
  • Trois anciens députés hongkongais ont été arrêtés pour avoir participé au printemps à des désordres au Conseil législatif, le Parlement local, dans le but de retarder l’adoption d’un texte pénalisant toute insulte à l'hymne national et au drapeau chinois. L’opposition dénonce un gouvernement qui devient tyrannique alors qu'il n'y a plus aucun député de l'opposition au Parlement depuis la démission en masse du camp pro-démocratie. 
  • Le gouvernement thaïlandais a franchi mardi 17 novembre un nouveau pas vers la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse, une première dans ce pays où les croyances bouddhistes tiennent une place importante dans la société. Alors que les classes moyennes arrivaient à contourner l’interdiction existante, toute femme enceinte de moins de 12 semaines pourra avorter à partir de février.
  • Les productions sur la seconde guerre sino-japonaise ne manquent pas sur les écrans chinois, mais celle-ci a déplu à la critique officielle. La série « Les guerriers du tonnerre » a été déprogrammée deux semaines après sa première diffusion. Le Quotidien du peuple a jugé le programme « historiquement incorrect », notamment en raison de l’apparence des acteurs.
  • Une nouvelles manifestation pro-démocratie a eu lieu ce mardi 17 novembre à Bangkok autour du Parlement qui s’était réuni pour discuter d’un possible amendement la Constitution. La police a dû faire usage de gaz lacrymogènes.
  • En Inde, près d’un habitant sur deux du centre de la capitale aurait été contaminé par le Covid-19 révèle une nouvelle étude sérologique menée ces dernières semaines. Cela rapprocherait New Delhi, l’une des villes les plus touchées par le virus, de l’immunité communautaire.
  • Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, a effectué un voyage à Tokyo en avion privé depuis la Suisse pour rencontrer le Premier ministre japonais Yoshihide Suga. Le patron du CIO  a exprimé sa conviction que les épreuves pourraient se dérouler au Japon en la présence de spectateurs. Les Japonais, dans leur majorité, restent très sceptiques quant à la tenue des Jeux.
  • Un foyer de coronavirus a été détecté à Adelaïde, une ville du sud de l'Australie qui n'avait plus connu de flambée épidémique depuis sept mois, les contaminations provenant à nouveau d'hôtels où des voyageurs faisaient leur quarantaine.
  • Les derniers convois de moutons mongols sont arrivés en Chine, a rapporté ce week-end la presse officielle chinoise. Au total, 30 000 ovins ont été promis par le président de Mongolie en février dernier pour aider le voisin chinois alors confronté à l’épidémie de Covid-19. Ce geste n’est pas seulement amical. Pour les éleveurs mongols, en situation de surproduction, le marché chinois est un débouché très important.
  • Au Pakistan, la colère contre la France reste toujours vive suite aux déclarations du président Emmanuel Macron qui avait apporté tout son soutien à la liberté de caricaturer, à l’occasion d’un hommage à Samuel Paty, l’enseignant français assassiné le 16 octobre lors d’un attentat islamiste pour avoir montré en classe des caricatures du prophète Mahomet. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce dimanche à Islamabad, un défilé organisé par un groupe islamiste extrémiste.