ACTUALITÉS ASIATIQUES

  • C’est un revirement de situation dans l’épineux dossier des près de 200 000 esclaves sexuelles sud-coréennes durant la colonisation menée par le Japon. Alors qu’en janvier dernier, une cour de justice de Séoul avait condamné l’État japonais à verser l’équivalent de 75 000 euros à une douzaine de plaignantes, cette même cour a rejeté la demande similaire d’une vingtaine d’autres victimes ce mercredi 21 avril.
  • Ces derniers jours, le Pakistan a connu une flambée de manifestations anti-France qui ont dégénéré en violences meurtrières. Pour tenter d'apaiser le TLP, le parti islamiste radical à l'origine du mouvement, le gouvernement a décidé d'organiser un vote d'ici à vendredi à l'Assemblée sur l'expulsion ou non de l'ambassadeur français. Cette initiative suffira-t-elle à apaiser la colère ?
  • Pour la première fois depuis la prise de fonction de Joe Biden, le président américain va échanger avec son homologue chinois. Xi Jinping a confirmé sa participation au Sommet de la Terre qui commence demain jeudi et marque le retour des États-Unis dans la lutte contre le réchauffement climatique.
  • Près de 300 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés mardi en Inde et le pays a enregistré un record de 2000 morts en 24 heures mercredi. Le pays est pris de court par une deuxième vague intense et fulgurante, alors qu’en mars il se croyait débarrassé du virus. Les services hospitaliers sont totalement submergés et manquent de tout, comme dans la ville de Bangalore.
  • L’Assemblée nationale pakistanaise a repoussé jusqu'à ce vendredi le débat sur l’expulsion de l'ambassadeur de France. Une session extraordinaire s’est tenue mardi 20 avril à la demande du gouvernement pour apaiser le parti extrémiste Tehreek-e-Labbaik (TLP) qui est à l'origine de violentes manifestations anti-France depuis qu'Emmanuel Macron a défendu le droit à la caricature au nom de la liberté d'expression en octobre dernier après le meurtre de l'enseignant Samuel Paty.
  • Dans l’État du Bengale-Occidentale, la campagne des élections régionales, qui se termine à la fin avril, a été marquée par une exceptionnelle violence et une polarisation religieuse croissante.  
  • Le gouvernement pakistanais va demander un vote au Parlement, mardi 20 avril, pour expulser de Marc Baréty, l'ambassadeur de France, a déclaré le ministère de l'Intérieur pakistanais. Depuis une semaine, le Pakistan est secoué par une mobilisation contre la France. Le parti Tehreek-e-Labbaik (TLP) exige l’expulsion du diplomate en réaction aux propos d’Emmanuel Macron, qui avait défendu en octobre dernier le droit à la caricature, au cours d’un hommage rendu à l’enseignant Samuel Paty, assassiné pour avoir montré des caricatures de Charlie Hebdo représentant le prophète Mahomet.
  • L'Union européenne a sanctionné, lundi 19 avril, dix membres de la junte au pouvoir en Birmanie et deux sociétés qui lui assurent un financement pour condamner la répression violente des manifestations en faveur de la démocratie.
  • La Chine pourrait voir sa natalité chuter en dessous des 10 millions de naissances par an affirme un expert à l’agence Reuters ce lundi 19 avril. Cette prévision intervient alors qu’on attend les chiffres du dernier recensement. 
  • L’Inde continue à connaître une flambée inédite de cas de Covid-19 : dans les dernières 24 heures, plus de 275 000 cas ont été détectés dans le pays. Soit une augmentation quotidienne de 10 %, de loin la plus rapide du monde en ce moment. Les hôpitaux sont submergés face à une forme extrêmement contagieuse du virus, non encore clairement identifiée. Les autorités n’ont d’autre choix que de commencer à fermer les villes. New Delhi entre ce lundi soir 19 avril en confinement pour au moins une semaine.