ACTUALITÉS ASIATIQUES

  • Les inondations se poursuivent en Afghanistan. Des dizaines de personnes ont trouvé la mort et de nombreuses autres sont portées disparues après un week-end de violentes précipitations dans le nord et dans le centre du pays, victime en première ligne du changement climatique.
  • Les autorités néo-zélandaises et australiennes ont toutes deux indiqué qu’elles étaient prêtes à envoyer des avions militaires en Nouvelle-Calédonie pour rapatrier leurs ressortissants, mais elles attendent pour l’instant d’obtenir le feu vert des autorités françaises. Le signe que la crise sur le Caillou est surveillée de très près par les pays de la région et qu’elle les inquiète.
  • En Birmanie, un groupe armé revendique le contrôle d’un district à la frontière avec le Bangladesh, un nouveau revers de taille pour la junte. La minorité ethnique musulmane Rohingyas, déjà victime d’un massacre de grande ampleur en 2017, paie un tribut particulièrement lourd dans ces combats.
  • Le Vietnam vient de nommer son nouveau président : To Lam, il a 66 ans et était depuis 2016 le ministre de la Sécurité publique. Cette nomination intervient après la démission de son prédécesseur, mis en cause dans des affaires de corruption.
  • Au Japon, les climatologues sont en état d'alerte en raison de l'envolée de la température des océans qui est due au réchauffement mondial, bien sûr, mais aussi au Kuroshio : à savoir, le deuxième plus grand courant marin au monde après le Gulf Stream. Ce courant chaud qui se déplace dans le Pacifique s'attarde beaucoup plus longuement qu'auparavant à proximité des côtes de l'archipel. Et ce phénomène qui bouleverse la biodiversité marine fragilise énormément les pêcheurs.
  • Il y a 50 ans, l’Inde procédait à sa première explosion nucléaire et entamait ainsi son long chemin vers une affirmation stratégique difficile face aux grandes puissances du Conseil de sécurité de l'ONU. Ce statut a été confirmé avec les larges essais nucléaires de 1998, destinés à contenir l’ascension militaire chinoise.  
  • Trois touristes espagnols et trois Afghans ont été tués par des coups de feu, ce vendredi 17 mai, en fin de journée à Bamiyan, ville touristique du centre de l'Afghanistan, selon des sources officielles afghane et espagnole.
  • Au Pakistan, une explosion due à une attaque dans une école pour fille s'est produite dans la nuit de ce jeudi au vendredi 17 mai. Aucune victime n’est à déplorer. L’établissement pris pour cible se situe dans le nord-ouest du Pakistan dans un ancien bastion des talibans pakistanais. 
  • Le commerce se porte pour le mieux entre Moscou et Pékin. La visite de Vladimir Poutine en Chine est une nouvelle occasion de le confirmer et d'envisager encore plus d'échanges même, avec en toile de fond la guerre en Ukraine, car le commerce est aussi révélateur d'un double jeu de la Chine sur la scène internationale. L'analyse de Julien Vercueil, professeur des universités et vice-président de l’Inalco. Auteur de « Économie politique de la Russie (1918-2018) », éditions du Seuil.
  • Le président chinois Xi Jinping et son homologue russe Vladimir Poutine en visite chez son hôte chinois viennent de signer ce jeudi une déclaration scellant l'approfondissement du partenariat stratégique entre leur deux pays. Cette visite de Poutine en Chine est-elle aussi un message aux Occidentaux et à ce qu’on appelle le sud global ?