ACTUALITÉS ASIATIQUES

  • Après deux nuits de tractations intenses à Madrid, les quelque 200 pays signataires de l'accord de Paris tentaient toujours, ce dimanche 15 décembre au matin, d'éviter un échec de la COP25, pressée de toutes parts de répondre avec ambition à l'urgence climatique.
  • L’Unesco a publié sa liste des patrimoines culturels immatériels de l’Humanité. Parmi les lauréats, le massage thaïlandais, une pratique millénaire et une branche à part entière de la médecine traditionnelle.
  • Des milliers de manifestants ont répondu ce samedi 14 décembre à l’appel du jeune chef de l’opposition Thanathorn du parti Nouvel avenir (Future Forward) menacé de dissolution par la Cour constitutionnelle. C'est la première manifestation d'envergure depuis les élections controversées de mars. Les manifestants ont bloqué un carrefour important de la ville.
  • Une attaque a eu lieu vendredi 13 décembre à Ghazni, dans le centre du pays. Les forces de sécurité afghanes ont été la cible d’un groupe d’insurgés infiltrés. Bilan : au moins 9 soldats tués. Les talibans poursuivent leur combat malgré la reprise des pourparlers avec les Américains.
  • En Inde, la révolte continue contre la loi sur la citoyenneté, qui a été adoptée par le Parlement cette semaine. Celle-ci facilite la naturalisation d’étrangers venant du Bangladesh, du Pakistan et d’Afghanistan, mais exclut les musulmans. Une manifestation nationale s’est ainsi tenue ce 14 décembre à New Delhi pour condamner cette politique. Reportage.
  • Deux mois et demi après l'élection présidentielle, aucun résultat n'a été communiqué. Mais une éclaircie vient peut-être de surgir avec l'annonce d'Abdullah Abdullah, l'un des deux candidats à la présidentielle qui lève son opposition au décompte des voix dans les sept dernières provinces du pays.
  • La Corée du Nord parle d'un nouveau « test crucial » réalisé sur un site spatial. Il y a très peu de détails sur la nature de cet essai. Il intervient en pleine montée des tensions entre Pyongyang et Washington alors que les négociations sur le programme nucléaire nord-coréen sont – pour le moment – dans l'impasse.
  • 2019 a été l'année de la flambée des mouvements contestataires de par le monde. En dépit de divergences d'un pays à l'autre, les raisons de la colère populaire puisent souvent à la même source. Celle du désenchantement des peuples vis-à-vis de tout un système qui ne les comprend plus.
  • C'est une éclaircie dans la guerre commerciale qui oppose Washington à Pékin. La Chine annonce un accord commercial préliminaire avec les États-Unis, Donald Trump renonce à imposer de nouveaux tarifs douaniers contre Pékin.
  • Depuis deux ans, 23 000 travailleurs nord-coréens travaillant dans des pays étrangers ont été renvoyés chez eux, affirme un rapport de l’ONU publié jeudi. Ces personnes rapportaient de précieuses devises au régime de Pyongyang. Les sanctions de l’ONU exigent leur expulsion d’ici le 22 décembre. Mais certains alliés de la Corée du Nord sont déjà soupçonnés de ne pas respecter leur engagement.